Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Massacre
  • Le Massacre
  • : " On a qu'à appeler ça Le Massacre alors. " Mickaël Zielinski, Nicolas Lozzi, mai 2009.
  • Contact

Recherche

22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 11:25

http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/Images_Produits/FR/fnac.com/Visual_Principal_340/5/7/0/9782849531075.jpg

 

 

 

Technique ♦♦♦

Esthétique ♦♦♦

Emotion ♦♦♦

Intellect  ♦♦

 

 

 

 

Comme je suis libraire de bandes dessinées, des éditeurs me font souvent et gentiment parvenir des parutions futures. Parfois, ils tapent étonnamment juste et me font découvrir des chefs d'oeuvre à pas de frais. D'autres fois, ils ont la main moins heureuse et nourrissent mes dégoûts. La Boîte à bulles m'a donc envoyé, un peu au hasard, Ainsi se tut Zarathoustra de Nicolas Wild. Je ne peux pas leur en vouloir. La Boîte à bulles, en général, ce qu'ils font ça ne m'intéresse pas, sauf un truc et non des moindres, c'est L'Ours Barnabé de Philippe Coudray, une BD qui, et là je faire mon Télérama, devrait être donnée à lire dans toutes les écoles. Mais bon, le truc de Nicolas Wild, par contre, non.

 

Nicolas Wild a le même prénom que moi mais c'est à peu près tout ce qui nous réunit. Dans sa BD, il choisit un modus operandi horrible, à mi-chemin entre mes plus grandes agonies de lecteur séquentiel, à savoir l'auto-mise en scène globe-trotteuse d'un Guy Delisle et l'hagiographie affreusement scolaire de Logicomix. Pour être plus précis, il raconte sa découverte de l'illustre religion zoroastrienne, dont le plus célèbre fidèle fut le grand roi perse Cyrus II. C'est l'occasion pour lui de faire un tour en Iran (notamment), en compagnie de la famille et des proches du défunt Cyrus Yazdani, plus fervent défenseur mondial du zoroastrisme, assassiné en Suisse en 2009.

 

Pour ce que cette religion puisse avoir d'intéressant (une des premières religions monothéistes, qui grâce à Cyrus produit une sorte de Déclaration des droits de l'homme avant l'heure, avec une orientation morale plutôt sympathique, qui fut par la suite balayée par l'islam, etc.) elle reste une religion et occupe le centre du propos dans Ainsi se tut... Ceux qui me connaissent le mieux savent le problème que j'ai avec le religion. Je ne peux pas m'empêcher de considérer toute croyance religieuse comme un fanatisme. Et j'ai aussi beaucoup de problèmes – liés pour la plupart à une sorte de panique – avec le fanatisme. Le zoroastrisme peut donc être aussi gentil/légitime/profond qu'il le veut, Cyrus Yazdani de même, cela reste un fanatisme. À la base, tout cela m'intéresse donc peu.

 

Mais histoire d'en rajouter une couche, la manière de Nicolas Wild, vous l'avez compris, c'est à peu près rigoureusement tout ce qui peut me sortir par les yeux en terme de modus operandi séquentiel. Histoire de faire des rapprochements foireux mais qui, je n'y peux rien, me sont venus à l'esprit, Ainsi se tut... n'a ni le découpage sensationnel d'Habibi, ni la tonalité aigre-douce de Persepolis, ni même — ça me fait mal de le dire — le didactisme à peu près clair de Logicomix. C'est désespérément démonstratif, déclaratif, découpé en gaufriers de neuf cases la plupart du temps, mal organisé au niveau de la structure du récit, et pas beau. Wild tente bien d'équilibrer trois éléments dans son histoires : le déroulement en "présent narratif" du récit, les flashbacks sur la vie de Yazdani et les épisodes mythologiques sur Zarathoustra (ah oui, au passage, c'est le prophète du zoroastrisme, réutilisé comme on le sait par Nietzsche), mais à la limite seul le troisième était susceptible de me captiver quelque peu (pour sa valeur mythologique bien sûr et non pas spirituelle), et comme on pouvait s'y attendre les deux premiers, voire seul le premier, prennent largement le dessus.

 

Bref, pas ou peu de mise en scène, pas ou peu de beau, pas ou peu d'émotion. Reste, et c'est très peu à mon goût, une BD par moments intéressante.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nico - dans De la bulle
commenter cet article

commentaires