Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Massacre
  • Le Massacre
  • : " On a qu'à appeler ça Le Massacre alors. " Mickaël Zielinski, Nicolas Lozzi, mai 2009.
  • Contact

Recherche

5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 16:30

-- = Blaaaaah

- = Inutile de perdre son temps

+ = Pourquoi pas

++ = Recommandé

+++ = Indispensable

 

Les romans

 

1984 +++ ORWELL Georges – Folio, [1949] : Le plus grand classique de la dystopie en roman.

 

À vos souhaits + COLIN, Fabrice – Bragelonne, 2000 : De la fantasy rigolote, bonne porte d'entrée dans l'oeuvre de Colin.

 

Ainsi naissent les fantômes ++ TUTTLE Lisa – Dystopia, 2011 : Recueil, dirigé par Mélanie Fazi, de six nouvelles de Lisa Tuttle, la "Stephen King" femme (je suis sûr qu'on lui fait le coup sans arrêt). Parmi lesquelles au moins deux chefs d'oeuvre ("Le Remède" et "Ma pathologie").

 

Associés contre le crime [Partners in crime] ++ CHRISTIE Agatha – 1929 : Première partie du premier recueil de nouvelles mettant en scène Tommy et Tuppence, deux personnages d'Agatha Christie moins connus que Poirot ou Marple. Agatha s'amuse à pasticher les romans policier de l'époque et les intrigues policières s'effacent quasiment devant l'humour génial du duo de personnages principaux.

 

Au Japon + LONDRES Albert – Arléa, 1993 [1921-1922] : Recueil d'articles des années 1920 d'Albert Londres au Japon. Je reconnais volontiers l'intérêt documentaire de ces textes mais par contre c'est mal écrit, malgré un enthousiasme débordant et communicatif.

 

Aucun souvenir assez solide + DAMASIO Alain – La Volte, 2012: Un chouette recueil de nouvelles avec de belles tentatives narratives.

 

Axis + WILSON, Robert Charles – Denoël "Lunes d'Encre", 2009 : La suite de Spin, mais c'est beaucoup moins bien.

 

Bacille (le)  +  GALOPIN Arnould – L'Arbre vengeur, 2011 (1928) : SF apocalyptique sur le sujet de la propagation d'une maladie, assez avant-gardiste pour l'époque. Après bon, c'est pas non plus extraordinaire.

 

J.G. Ballard : Hautes altitudes + SCHMIDT Jérôme & NOTERIS Emilie [dir.] – Ere, 2008 : Globalement un bon recueil d'articles sur et de Ballard.

 

Bara Yogoï ++ HENRY Jacques & MUCCHIELLI Jacques – Dystopia, 2010 : Recueil de nouvelles SF trash bizarre. M'a moins bluffé que Yama Loka Terminus des mêmes auteurs, mais beau quand même.

 

Bête aveugle (la)  + RANPO Edogawa – Philippe Picquier, 1992 [1931] : Beau roman ero-guro (érotico-trash-absurde) japonais de Ranpo-sensei.

 

Bilbo le Hobbit ++ TOLKIEN J. R. R. – Hachette "Grandes Oeuvres", 1980 (prem. éd. Stock, 1969) [1937] : La fondation de la fantasy est sans doute là-dedans. On y bascule sensiblement du conte classique anglais vers le point d'orgue épique que sera Le Seigneur des Anneaux. Mais on n'y est pas encore tout à fait.

 

Biofeedback + LIGNY Jean-Marc – Denoël "Présences du futur", 1979 : Chouette vieux roman SF français écolo.

 

Black-out + WILLIS Connie – Bragelonne, 2012 [2010] : Dans le même monde (où des historiens voyagent dans le passé pour étudier la véracité des faits dans les conditions réelles) que Sans parler du chien, mais beaucoup moins bien construit et beaucoup moins drôle.

 

Brigade Sud : la Disparition + LUCIANI Jean-Luc – Rageot, coll. "Heure Noire", 2007 : Roman jeunesse et polar marseillais sympathique.

 

Brigade Sud : la Jeu du tueur + LUCIANI Jean-Luc – Rageot, coll. "Heure Noire", 2008 : Roman jeunesse et polar marseillais, suite du précédent. Pareil.

 

Candide ou l'Optimiste +++ VOLTAIRE – 1759 : Conte philosophique. Certes, on se fout un peu des querelles philosophiques qui peuvent motiver sa rédaction, mais par ailleurs c'est une incroyable démonstration d'humour ironique et de remise en question sociale et politique de l'époque.

 

Cannibale  + DAENINCKX Didier – Folio, 1998 : Un putain de classique enseigné dans les écoles, sur le racisme, l'exposition universelle, le colonialisme, tout ça. C'est pas non plus écrit avec une si grande virtusosité.

 

Chtulhu : le mythe  +++ LOVECRAFT Howard Philips – Bragelonne [recueil : 1921-1935] : Bon soyons clairs globalement c'est extraordinaire. La fondation de toute la littérature fantastique du XXe siècle et au-delà.

 

Coeur des louves (le) - SERVANT Stéphane – Le Rouergue, coll. "Doado", 2013 : Roman jeunesse rural et un peu fantastique sur les bords. Pas obligé.

 

Créature  + ABONNENC Sophie – 2012 : à lire parce que l'auteur est une future grande.

 

D'autres royaumes [Other Kingdoms] - MATHESON Richard – Nouveaux Millénaires, 2013 [2011] : Matheson fait de la faërie. Dieu que c'est chiant.

 

Les Dames du Lac [The Mists of Avalon] + ZIMMER-BRADLEY Marion – Pygmalion, 1986 [1983] : Les légendes arthuriennes du point de vue féminin. C'est quand même un peu chiadé.

 

Datavision + MACCANDLESS David – Robert Laffont, 2012 : Des infographies rigolotes, moi j'aime ça.

 

Le Déchronologue + BEAUVERGER, Stéphane – La Volte, 2009 : Les années passant, je ne garde finalement pas un souvenir si impérissable de ce roman. Mais c'était quand même original et un peu écrit.

 

Délius, une chanson d'été ++ CALVO David – 1997 : Le premier roman de Calvo et aussi le meilleur. Enquête steampunk drôle et belle.

 

Demi-Monde (le) - REES Rod, Nouveaux Millénaires – 2013 [2011] : La tentative d'incorporation vidéoludique est louable. Mais le roman est mauvais.

 

Diable est au piano (le) +++ HENRY Léo, La Volte – 2013 : Léo Henry s'amuse avec des personnages de fiction. Mais pas seulement. Et écrit comme un dieu.

 

Dictionnaire du cinéma fantastique et de science-fiction +++ LAFOND Frank – Vendémiaire, 2014 : Même si on aurait pu rêver y voir également figurer le cinéma de fantasy et de merveilleux, cet ouvrage a tout d'une référence : précis, mesuré, analytique autant qu'explicatif, parcouru de bon goût, incitateur de découvertes.

 

Dit de Sargas (le) : Mythes et légendes des Mille-Plateaux - JAULIN, Régis-Antoine, Mnémos "Ourobores" – 2013 : On dirait de la mythologie hindoue aussi grandiloquente que L'Alchmiste. C'est supposé être un roman.

 

Le Don + NABOKOV Vladimir – Pléiade [1938] : Du Nabokov autobio. Beau mais assez chiant.

 

Drood ++ SIMMONS Dan – Robert Laffont, 2011 : L'époque de Dickens, les dernières années d'un Wilkie Collins devenu fou... ou pas ? Merveilleux fantastique victorien, super malin, super bien écrit.

 

Échiquier du mal (l') [Carrion Comfort] + SIMMONS  Dan – Folio SF, 1989 : Du fantastique mêlé de théorie du complot. De très moyenne facture pour du Dan Simmons, mais bon.

 

Elliot du néant + CALVO David – La Volte, 2012 : Calvo y raconte de belles choses mais me perd un peu.

 

Enfants d'Icare (Les) [Childhood's end] + CLARKE Arthur C. – J'ai lu, 1988 [1954] : Bon vieux récit d'invasion alien débarrassé de toute belliquosité. C'est un peu daté mais un peu subtil et un peu un classique quand même.

 

L'Épouse de bois [The Wood Wife] ++ WINDLING, Terri – Les Moutons électriques, 2010 [1996] : Beau roman de fantastique latino, délicat et puissant.

 

L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de mister Hyde ++ STEVENSON, Robert Louis – 1886 : Le motif de base (l'homme aux deux personnalités) est un putain de classique fantastique. Mais à la lecture c'est pas non plus une merveille.

 

L'extravagant voyage du jeune et prodigieux T. S. Spivet ++ [The Selected Works of T. S. Spivet, 2007], LARSEN, Reif – Nil, 2010 : M'avait bluffé à sa sortie, mais je ne sais pas si je serais aussi dithyrambique à la relecture. C'est très original néanmoins (surtout l'inclusion des dessins dans l'histoire).

 

Les Films de science-fiction + CHION, Michel – Les Cahiers du cinéma, 2008 : Un essai pas super bien foutu mais Chion fait de courtes fiches critiques de plein de films de SF et c'est assez savoureux.

 

Les Fils de l'air - Flammarion "Ukronies", HELIOT, Johann – 2000 : Roman jeunesse uchronique. Pas bon.

 

Fragments d'un discours amoureux +++ BARTHES Roland – Seuil, 1977 : Lexique des termes employés par l'amoureux pour exprimer, la plupart du temps, sa détresse. Ces fragments en sont les indispensables traductions, et Barthes, comme toujours, semble extraire du langage les évidences qui y étaient dissimulées.

 

Françatome ++ HELIOT Johan – Mnémos "Hélios", 2013 : Excellent roman SF d'évasion spatiale.

 

Gagner la guerre +++ JAWORSKI Jean-Philippe – Les Moutons électriques, 2009 : La grande oeuvre de fantasy française de ce siècle. Ecriture incroyable, à la parfaite intersection entre grande littérature et récit populaire. Drôle, malin, surprenant. Génial.

 

Le Glamour + PRIEST Christopher – Folio SF, 2011 [1984] : du Priest de base : intriguant, inventif, cérébral. Et mal écrit.

 

Gloire de mon père (la) ++ PAGNOL Marcel – 1957 : Des souvenirs d'enfance à Marseille dans une langue onctueuse et douce comme du miel.

 

Hara-Kiri : les Belles images : 1960-1985 + CAVANNA – Hoebeke, 2008 : Ca fait toujours marrer.

 

Harry Potter à l'école des sorciers [Harry Potter and the Philosopher's Stone] ++  ROWLING J. K. – Gallimard, 1998 : Un conte pour enfants assez classique qui devient le standard de la fantasy contemporaine. Rowling a le talent de mêler brillamment des sources diverses (mythologies, légendes, contes classiques) au monde moderne et d'emprunter les méthodes narratives populaires les plus éprouvées.

 

Harry Potter et la chambre des secrets [Harry Potter and the Chamber of secrets] ++ ROWLING J. K. – Gallimard, 1999 : Le système narratif de la saga est quasiment déjà en place, même si de nombreux éléments restent codifiés en conte jeunesse. Rowling est en train de saisir le potentiel de développement de son intrigue et met en place son univers.

 

Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban [Harry Potter and the Prisoner of Azkaban] +++  ROWLING J. K. – Gallimard, 1999 : Le tome le plus équilibré, le plus passionnant, le plus captivant, le meilleur de la saga

 

Harry Potter et la Coupe de Feu [Harry Potter and the Goblet of Fire] +  ROWLING J. K. – Gallimard, 2000 : Une intrigue boursouflée, un côté un peu plus mécanique, un des moins bons tomes de la saga. Courronné d'un énorme défaut scénaristique (empathie envers le personnage de Maugrey Fol Oeil qui se révèle finalement être un imposteur).

 

Harry Potter et l'Ordre du Phénix [Harry Potter and the Order of Phenix] ++  ROWLING J. K. – Gallimard, 2003 : Je sais que c'est un tome mal aimé, certes il est trop long alors qu'il ne se passe pas grand chose, mais c'est tout de même le pivot de la saga, celui où elle devient de la véritable fantasy adulte et délaisse totalement son aspect roman jeunesse. L'univers s'y développe énormément, le personnage principal gagne en profondeur (et devient franchement agaçant au passage).

 

Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé [Harry Potter and the Half-blood Prince] ++  ROWLING J. K. – Gallimard, 2005 : Le système Rowling est maintenant parfaitement rodé, et si ce tome est en grande partie une simple amorce du suivant, il n'en demeure pas moins agréable.

 

Harry Potter et les Reliques de la Mort [Harry Potter and the Deathly Hallows] ++  ROWLING J. K. – Gallimard, 2007 : Le grand final est maîtrisé, captivant et différent ; s'y déploie toute la philosophie de la saga, que l'on ne peut plus soupçonner une seconde d'être une série "jeunesse".

 

Hauts de Hurlevent (les) + BRONTË Emily, 1847 : Bon c'est beau, je peux pas dire, mais aussi un peu ampoulé. Et le système narratif me dérange.

 

Histoire du football + DIESTCHY Paul – Perrin, 2010 : Très complet et très chiant.

 

L'Île au trésor ++ STEVENSON, Robert Louis – 1883 : La base du roman d'aventures et du récit de piraterie. C'est chouette.

 

L'Île Panorama ++ RANPO Edogawa – Philippe Picquier, 1991 [1926] : Très beau roman ero-guro (érotico-grotesque) japonais.

 

Janua Vera ++ JAWORSKI Jean-Philippe – Les Moutons électriques, 2007 : Superbe recueil de nouvelles de fantasy dans le même univers que Gagner la guerre.

 

Je vais mieux - FOENKINOS David, Gallimard, 2014 : Récit à la première personne (autofiction ?) d'une douleur chronique. L'exemple typique de ce qu'un sujet intéressant peut être sabordé par une écriture médiocre et une construction quelconque.

 

Le Jeu à son ère numérique : comprendre et analyser les jeux vidéo ++ GENVO, Sébastien, L'Harmattan, 2009 : L'essai ultime sur le sujet. Public motivé quand même.

 

Joueur d'échecs (le) ++ ZWEIG Stefan – 1943 : Très beau, très malin. Emblématique de la problématique ludique dans une oeuvre de fiction.

 

Jour fatal -- KOONTZ, Dean – Le livre de poche, 2010 [2004] : C'est nul.

 

Jour où j'ai raté le bus (le) + LUCIANI Jean-Luc, Rageot, 2006 : Roman jeunesse fort sympathique sur le handicap, qui tire son originalité d'être en grande partie raconté à la première personne.

 

Kafka sur le rivage ++ – MURAKAMI Haruki, 2003 : Très bon roman pour découvrir Murakami. Juste ce qu'il faut d'étrange dans une intrigue fort bien menée, en deux points-de-vue, et des personnages très bien dessinés.

 

Lézard amoureux (Un) + COUSSEAU Alex – Le Rouergue, coll. "Doado", 2013 : Gentil roman ado bien écrit, court et ciselé.

 

Lézard noir (le) ++ RANPO Edogawa – Philippe Picquier, 1993 [1929] : Le plus beau Ranpo que j'ai lu. Noir, érotique, suintant.

 

Liaisons dangereuses (les) +++ LACLOS, Pierre Choderlos de – 1782 : Roman épistolaire d'une fabuleuse subtilité qui élève le sentiment au rang d'art de la guerre – néanmoins rattrapé par une inattendue sincérité.

 

Little Brother + DOCTOROW Cory – Pocket jeunesse, 2011 [2008] : Roman ado sympa (oui ça arrive) un peu cyberpunk et un peu rebelle.

 

Livre des choses perdues (le) - CONNOLLY John – 2009 : Ne sert strictement à rien. Déjà vu mille fois.

 

Livre des êtres imaginaires (le) ++ BORGES Jorge Luis – L'Imaginaire Gallimard, 1965 [1964] : Borges parle de créatures fabuleuses, avec beaucoup d'humour. Le pied, quoi.

 

Lolita +++ NABOKOV, Vladimir – 1955 : Un de mes romans préférés. Le sujet est fascinant, et que dire de la langue. Je parle de l'écriture bien sûr. Phénoménale.

 

Madame Bovary ++ FLAUBERT Gustave – 1857 : On dirait que c'est chiant mais c'est vraiment bien. Chronique d'une jeune femme de la fin du XIXe qui aligne les conneries jusqu'à une fin tragique. Grande finesse d'écriture et humour.

 

Le Magicien d'Oz [The Wizard of Oz] + BAUM, Franck – 1900 : C'est pas mal mais ça vaut pas un bon conte anglais.

 

La Maison des feuilles [The House of the leaves] +++ DANIELEWSKI, Mark – 2000 : Incroyable fiction expérimentale vertigineuse, débordant de paratextes, d'invention, et pourtant aussi captivante qu'un roman d'horreur fignolé.

 

Marche ou crève [The Long Walk] ++ KING Stephen – 1979 : Très bon roman de King, très prenant, viscéral, un peu SF dystopique sur les bords.

 

Marcovaldo ++ CALVINO Italo, 1963 : La vie d'un père de famille italien au comportement surréaliste. C'est bizarre et beau.

 

Mars la Rouge, la Verte, la Bleue [Red Mars, Green Mars, Blue Mars] +++ – ROBINSON Kim Stanley, 1993-1996 : La très grande oeuvre de SF des années 1990. C'est d'une précision inouïe, d'un dépouillement martien, fouillé jusqu'à l'obsession, une vraie saga, magistrale.

 

Même pas mort ++ JAWORSKI, Jean-Philippe, 2013 : Les mêmes qualités que Gagner la guerre du même auteur, un peu plus minéral, un peu moins drôle, pas moins beau.

 

Meursault, contre-enquête - DAOUD Kamel, Actes Sud, 2014 : Fiction dans laquelle l'auteur imagine un narrateur, frère de l'Arabe tué dans L'Etranger de Camus. C'est l'occasion d'une remise en perspective de la violence coloniale, notamment sur le plan culturel, de la France envers l'Algérie. Sujet intéressant et légitime, mais écriture médiocre, déclamative et péremptoire, et surtout j'avoue ne pas comprendre l'attaque contre Camus.

 

Meurtre des nuages (Le) - ESURIA, Lil – 2010 : Restons polis.

 

Micromégas + VOLTAIRE – 1752 : Petite conte philosophique, lointain ancêtre de la science-fiction, où Voltaire s'amuse à malmener le géocentrisme et insiste sur la vanité de la compréhension de l'univers.

 

Mille automnes de Jacob de Zoet (les) +++ MITCHELL David – L'Olivier, 2012 : Aventure, romance et écriture à tomber par terre dans le Japon de la fin du XVIIIe siècle, arpenté par des néerlandais.

 

Motorman + OHLE David – Cambourakis, 2011 [1971] : De la littérature bizarre, autant SF que surréaliste, voire absurde. Assez fascinant par moments.

 

Mythologies +++ BARTHES Roland – Points, 1957 : La base de l'analyse décontractée de la culture populaire. Essai incontournable du XXe siècle.

 

Nevrospiral - MEYER, Patrick Olivier – Calmann Levy, 2010 : De la merde, de la merde et encore de la merde.

 

Nombreuses vies du polar provençal (les) + LOZZI Nicolas – 2011 : Pas mal. Jolies photos.

 

Nos ancêtres les Gaulois et autres fadaises ++ REYNAERT François, Fayard, 2010 : Essai chronologique revisitant l'histoire de France en torpillant les clichés scolaires qu'on lui attribue. En filigrane, c'est aussi un pamphlet antinationaliste qui vise à mettre en perspective les faits historiques à la fois dans leur époque et sur le long terme. Dommage que la dernière partie sur le XXe siècle soit moins convaincante et bâclée.

 

Nouvelles du Tibbar (des) + Rey, Thimotée – Les Moutons électriques, 2010 : Bon recueil de nouvelles de fantasy barrées, mais mon entousiasme est un peu retombé.

 

Patrouille du temps (la) + ANDERSON, Poul – Le Livre de poche, 2010 [1955-1970] : Mouai, encore un classique difficile à justifier. Du voyage dans le temps en courts récits un peu mal fichus mais quelques situations sont rigolotes.

 

Pique-nique du diable (le) ++ GRESCOE Taras – Payot poche, 2008 : Un génial tour du monde des tabous culinaires. Très drôle.

 

Porcelaine + FAYE Estelle – Les Moutons électriques, 2013 : Joli et précieux, une douce fantasy chinoise, voilà qui est original.

 

Le Portrait de Dorian Gray [The Picture of Dorian Gray] ++ WILDE, Oscar – Folio, [1890] : C'est beau et classique justifié, mais la construction est mal fichue et alambiquée.

 

Possibilité d'une île (la) + HOUELLEBECQ Michel, Fayard, 2005 : Roman "houellebecquien" de cynisme désabusé croisant une intrigue d'anticipation eugéniste assez classique. L'alternance de points de vue et le talent d'écriture de l'auteur suffisent à éveiller l'intérêt.

 

Le Rat Blanc [Fugue for a darkenning island] - PRIEST Christopher – Presses de la cité, 1976 [1972] : Il arrive même à Christopher Priest de faire des romans très chiants.

 

Retour sur l'horizon + LEHMAN, Serge – Denoël Lunes d'Encre, 2009 : Globalement un assez bon recueil des forces vives de la SF française.

 

Rouge gueule de bois ++ HENRY Léo – La Volte, 2011 : Très chouette road movie barré, un peu SF et plein d'ébriété, par le meilleur écrivain de la France.

 

La Route [The Road] ++ MCCARTHY, Cormac – Seuil, 2006 : Dans mon souvenir c'était d'une beauté assez minérale, mais faudrait peut-être que je le relise. Un exemple type de SF légitimisée par un aspect littéraire "blanc".

 

Royaume (le) ++ CARRERE Emmanuel, POL, 2014 : Autofiction mise en exergue d'une enquête sur les Chrétiens du 1er siècle. Narration brillante, sujet passionnant, et un auteur qui sait merveilleusement se situer dans son docu-fiction.

 

Royaumes du Nord (les) [À la croisée des mondes T1] + PULLMAN Philip, 1995 : Un classique, une sorte de steampunk magique avec des animaux qui parlent. C'est bien, mais pas autant que j'espérais. Une écriture un peu atone peut-être.

 

Sans parler du chien [To Say Nothing of the Dog] ++ WILLIS Connie – 2003 [1997] : Un vrai petit plaisir sucré. L'auteur a beau être américaine, c'est très british, victorien, avec du voyage dans le temps, une structure solide, et surtout c'est super drôle.

 

Sauvagerie [Running Wild] ++ BALLARD James – Tristram, 2008 [1988] : Récit clinique effrayant sur le mode du fait divers révélant les aspects inabvouables de la psyché humaine. Bouh, c'est glaçant et délicieux.

 

Seigneur des Anneaux (le) : La Communauté de l'anneau [The Lord of the Rings : The Fellowship of the Ring]  ++ TOLKIEN J.R.R. – Pocket, 1972 [1954] : Après 200 premières pages d'une lourdeur décourageante, l'intrigue est lancée dès la formation de la Communauté. Et là, c'est fabuleux : la grande épopée, un monde et une langue inventés, quelques passages superbement écrits. La fantasy se cristallise.

 

Seigneur des Anneaux (le) : Les Deux Tours [The Lord of the Rings : The Two Towers]  +++ TOLKIEN J.R.R. – Pocket, 1972 [1954] : Le coeur de la saga développe tous les archétypes de la fantasy moderne : ce sont des légendes qui s'éveillent pour devenir l'Histoire d'un monde alternatif. La profusion des contes, des noms illustres, des chansons qui parsèment l'intrigue, fait que l'on prend conscience de lire un petit épisode d'un espace-temps infiniment plus vaste.

 

Seigneur des Anneaux (le) : Le Retour du Roi [The Lord of the Rings : The Return of the King]  +++ TOLKIEN J.R.R. – Pocket, 1972 [1955] : Le récit éclaté souligne l'importance des choix personnels des individus, mis en exergue des grands conflits inhumains. L'oeuvre de Tolkien est évidemment manichéenne ; elle n'est pas dénuée de profondeur pour autant.

 

Séparation (la) [The Separation] + PRIEST Christopher, 2002 : Uchronie et paradoxes temporels avec un peu de schyzophrénie. On comprend pas tout mais on sent que c'est brillant.

 

Serpentine + FAZI, Mélanie – Folio SF, 2010 : Ca fait bien longtemps que je l'ai lu mais dans mon souvenir c'était un recueil plein de petits délices fantastiques et étranges.

 

Sexe ! + Le Trouble du héros, MARE, Alexandre – Les Moutons électriques, 2010 : Un essai sur la sexualité des héros (variés : les Schtroumpfs, Superman, Alerte à Malibu...). Très drôle et pas con.

 

So Foot : Football Total et Contre-culture + – Solar, 2010 : Si on aime authentiquement le foot c'est limite indispensable, surtout la partie sur la tactique.

 

Steampunk ! + BARILLIER, Étienne – Les Moutons électriques, 2010 : Un peu fouilli mais ça traîte bien le sujet.

 

Sur la lecture ++ PROUST Marcel – Librio : Souvenirs d'enfance dont Proust tire des leçons sur l'acte de lire. C'est vraiment très beau, avec parfois quelques phrases plus courtes que la page.

 

Tancrède ++ Les Moutons électriques, BELLAGAMBA, Ugo – 2009 : Uchronie médiévale sur les Croisades. Pour moi c'est peut-être le classique du genre. Bien écrit, malin, même si on ne pige pas vraiment où est l'uchronie (sinon dans le personnage principal).

 

Tant que nous n'aurons pas de visage + LEWIS C. S. – Anne Carrière, 2011 [1956] : Episode mythologique revisité en roman de fantasy, c'est vraiment intéressant.

 

Tour de France des alternatives (le) ++ DANIEL Emmanuel – Le Seuil, 2014 : Petit opuscule décrivant par l'exemple et la théorie comment peut se pratiquer aujourd'hui la politique, la vraie : en dehors des partis, dans le mouvement des initiatives locales agissantes (coopératives alimentaires, entreprises sans patrons, éducation populaire, banques coopératives, etc.). Très stimulant.

 

Un peu de ton sang + STURGEON, Theodore – 1961 : Quelques textes courts de Sturgeon, de bonne facture.

 

Vicomte pourfendu (le) ++ CALVINO Italo – Le livre de poche, [1952] : Conte philosophique augmenté d'un naturalisme morbide. Très chouette.

 

Le vieux qui lisait des romans d'amour + SEPULVEDA, Luis – Éd. Métailié, 1992 : Beau récit sud-américain animiste.

 

Vogelsang : ou la mélancolie du vampire ++ GERARD Christopher – L'âge d'homme, 2012 : Roman vampirique hyper drôle et diablement érudit, écrit par un Belge, une vraie perle.

 

Waylander + GEMMELL David – Milady, [1986] : C'est de la grosse fantasy bourrin avec un style en forme de ligne TGV. Mais bon, c'est pas si mal.

 

Wonderful + CALVO, David – Bragelonne, 2000 : Un joli petit roman science-fictif rêveur de Calvo.

 

World War Z [World War Z] ++ BROOKS, Max – Calmann-Levy-Interstices, 2009 [2006] : Récit de zombie, oui, mais la manière détonne : une collection d'entretiens avec des survivants de la guerre contre les zombies. Très malin.

 

Yama Loka Terminus +++ HENRY, Léo & Mucchielli, Jacques – L'Altiplano, 2008 : Fabuleux recueil de nouvelles dystopiques ; chaque texte est l'occasion d'une nouvelle trouvaille narrative délirante. Et la beauté de l'écriture dépeint un monde slave glaçant, violent, bouleversant.

 

Zadig ou la Destinée + VOLTAIRE – 1748 : Conte philosophique, sorte de version antérieure et orientalisante de Candide.

 

Zendegi + EGAN Greg – Le Bélial', 2012 : Roman très riche, mêlant philosophie ludique et futur proche politique au Moyen Orient. C'est ambitieux et intelligent mais un peu raté dans la teneur littéraire.

 

Zombies ! + COLSON Raphaël et BETAN Julien, Les Moutons électriques, 2009 : Un essai très complet sur le sujet.

Repost 0