Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Massacre
  • Le Massacre
  • : " On a qu'à appeler ça Le Massacre alors. " Mickaël Zielinski, Nicolas Lozzi, mai 2009.
  • Contact

Recherche

25 avril 2015 6 25 /04 /avril /2015 11:10

-- = Blaaaaah

- = Inutile de perdre son temps

+ = Pourquoi pas

++ = Recommandé

+++ = Indispensable

 

 

Semaine de mai 2010 en BD (BD de la semaine : Pluto)

Semaine de juin 2010 en BD (BD de la semaine : L'île panorama*)

Semaine de juin 2010 (II) en BD (BD de la semaine : L'asile d'Arkham)

Semaine de juillet 2010 en BD (BD de la semaine : Belleville story)

Semaine de juillet 2010 (II) en BD (BD de la semaine : Le Baron rouge)

Semaine d'août 2010 en BD (BD de la semaine : Le Roi Léo)

Semaine d'août 2010 (II) en BD (BD de la semaine : Macanudo)

Semaine de septembre 2010 en BD (BD de la semaine : Omni-visibilis)

Semaine de septembre 2010 (II) en BD (BD de la semaine : Blacksad T4)

Semaine d'octobre 2010 en BD (BD de la semaine : Garance)

Semaine d'octobre 2010 (II) en BD (BD de la semaine : Le Baron samedi)

Semaine de novembre 2010 en BD (BD de la semaine : Bludzee)

Semaine de novembre 2010 (II) en BD (BD de la semaine : Football football)

Semaine de décembre 2010 en BD (BD de la semaine : Green Manor)

Semaine de janvier 2011 en BD (BD de la semaine : Mon Vieux)

Semaine de janvier 2011 (II) en BD (BD de la semaine : Tombé du ciel !)

Semaine de février 2011 en BD (BD de la semaine : Football dans l'ombre des étoiles)

Semaine de février 2011 (II) en BD (BD de la semaine : Doggybags)

Semaine d'avril 2011 en BD (BD de la semaine : Philémon)

Semaine d'avril 2011 (II) en BD (BD de la semaine : Une vie dans les marges)

Semaine de mai 2011 en BD (BD de la semaine : Victoire !)

Semaine de mai 2011 (II) en BD (BD de la semaine : From Hell)

Semaine de mai 2011 (III) en BD (BD de la semaine : En cuisine avec Alain Passard)

Semaine de juin 2011 en BD (BD de la semaine : L'autre monde)

Semaine de juin 2011 (II) en BD (BD de la semaine : Bride Stories)

Semaine de juillet 2011 en BD (BD de la semaine : Batwoman)

Semaine de juillet 2011 (II) en BD (BD de la semaine : Chi une vie de chat)

Semaine de juillet 2011 (II) en BD (BD de la semaine : Binky Boy rencontre la vierge Marie)

Semaine de septembre 2011 en BD (BD de la semaine : 3 secondes)

Semaine de septembre 2011 (II) en BD (BD de la semaine : Portugal)

Semaine d'octobre 2011 en BD (BD de la semaine : Une épatante aventure de Jules : un plan sur la comète)

Semaine de novembre en BD

Semaine de novembre (II) en BD (BD de la semaine : Lupus)

Semaine de novembre (III) en BD (BD de la semaine : Jésus Marie Joseph)

Semaine de janvier 2012 en BD (BD de la semaine : Jintaro le caïd de Shinjuku)

Semaine de janvier 2012 (II) en BD (BD de la semaine : Aama)

Semaine de janvier 2012 (III) en BD (BD de la semaine : /)

Semaine de février 2012 en BD (BD de la semaine : Masqué)

Semaine de mars 2012 en BD (BD de la semaine : Lone Sloane Delirius 2)

Semaine d'avril en BD (BD de la semaine : Billy Bat)

Semaine de mai 2012 en BD (BD de la semaine : Daytripper)

 

 

3 secondes ++ MATHIEU Marc-Antoine, Delcourt, 2011 : Zoom ludique et thriller footballistique expérimental à lecture lente. Inattendu, brillant.

 

30 ans, bien que vierge je dessine des mangas érotiques - MORITA Yuki, Clair de Lune, 2014 : Toute l'idée est dans le titre. L'extrême naïveté du propos consterne autant que le dessin pour le moins minimal.

 

110 pilules ++ MAGNUS, L'Echo des savanes, 1986 : Grand classique de la BD érotique, beau et magnétique.

 

À boire et à manger ++ LONG Guillaume, Gallimard (2 vol. à ce jour), depuis 2011 : Issus du blog de Guillaume Long, des gags à la planche qui sont autant d'astuces culinaires, de carnets de voyages, de recettes exquises... mais drôles. Je le recommande évidemment dans l'éventualité où vous avez un quelconque intérêt pour la cuisine, sinon ben tant pis votre vie est moche.

 

A nous deux, Paris + NISHJI J-P, Picquier, 2012 : Gag manga autobio sur la découverte de la France par l'auteur. Le point de vue rend la chose rigolote mais le narrateur a une forme d'intense naïveté qui le rend un poil irritant.

 

Aama + PEETERS Frederik, Gallimard (3 vol. à ce jour), depuis 2011 : Belle série SF du maître Peeters, mais au trait moins fin que sur Lupus. Eh ouai, obligé de comparer.

 

Agatha : la vraie vie d'Agatha Christie + LEBEAU Guillaume, MARTINETTI Anne & FRANC Alexandre, Marabout coll. "Marabulles", 2014 : Chouette biographie d'Agatha Christie en BD, juste ce qu'il faut pour la connaître un peu mieux sous forme de saynettes éclatées dans le temps.

 

Aigles de Rome (les) - MARINI Enrico, Dargaud (4 vol. à ce jour), depuis 2007 : Série romaine sans intérêt autre que l'érotisme relatif.

 

Ainsi se tut Zarathoustra - WILD Nicolas, La Boîte à bulles, 2013 : Reportage à la Guy Delisle sur les zoroastriens. Trop didactique.

 

Akira +++ OTOMO Katsuhiro, Glénat (6 vol.), 1989 : Science-fiction expressionniste et violente aux accents légendaires.

 

Aldebaran + LEO, Dargaud (5 vol.), 1994-1998 : Space opéra d'un auteur brésilien avec un vrai style de dessin, mais qui n'est pas mon truc – à part les surgissements sporadiques d'éléments SF : animaux, végétaux, bâtiments... qui sont souvent très beaux. Le scénario vaguement thriller est quelque peu secondaire.

 

Alter ego + RENDERS, LAPIERE, REYNES & BENETEAU, Dupuis (7 vol.), 2011-2012 : Thriller légèrement science-fictif dont chaque volume livre un point de vue différent d'une même histoire, grâce à six personnages alternatifs participant à l'intrigue. Le concept est intéressant et la réalisation réussie.

 

Andy Capp ++ SMYTHE Reg, Charlie, 1979 [1969-1981 pour l'ensemble des publications françaises] : comic strip anglais avec poivrot infidèle, bistrots, chômage et légereté.

 

Anna et Froga ++ RICARD Anouk, Sarbacane, 2007-2012 (5 tomes à ce jour) : Série jeunesse aux personnages d'animaux anthropomorphes. Anouk Ricard, comme à son habitude, mêle habilement un dessin scolaire à des textes et dialogues réalistes, naturels, fraîchement rigolos.

 

Années douces (les) + TANIGUCHI Jiro, Casterman, 2010-2011 : Joli récit sentimental de Taniguchi, en mode "Lost in translation".

 

Arabe du futur (l') ++ SATTOUF Riad, Allary (T1, en cours), 2014 : Autobio de Sattouf, toujours aussi sincère, drôle et touchant, le sujet de son enfance résonnant curieusement dans l'actualité.

 

Armure du Jakolass (l') + LARCENET Manu, Dargaud, 2011 : Pastiche de la série Valérian, classique du space op' franco-belge que je ne connais point trop. Mais peu importe : l'inclusion dans son univers de Chez Francisque est très drôle, joli et bien colorisé.

 

Art invisible (l') +++ MCCLOUD Scott, Delcourt, 2000 [1993] : L'essai incontournable sur la bande dessinée, en bande dessinée.

 

Asterios Polyp ++ MAZZUCHIELLI David, Casterman, 2010 : Roman graphique très bien bossé sur le monde de l'architecture, avec une intrigue romantique couplée à une réflexion de haute volée sur la création artistique.

 

Astérix le Gaulois + GOSCINNY René & UDERZO Albert, Hachette, 1961 : Le premier album d'Astérix conserve une belle valeur patrimoniale et repose en majeure partie sur les calembours, jeux de mots et anachronismes qui sont le véritable noyau de la série. Certains éléments pas encore figés détonnent par rapport aux futurs albums (Obélix en personnage très secondaire, notamment), le dessin est encore inégal et la colorisation fushia assez moche, l'intrigue est très simple, mais certaines situations sont vraiment drôles.

 

[Astérix :] la Serpe d'or + GOSCINNY René & UDERZO Albert, Hachette, 1962 : Selon mon souvenir, c'est le seul album d'Astérix construit comme un thriller et une enquête. La structure narrative est certes solide mais curieuse eu égard aux standards de la série ; l'album est également moins drôle que le précédent. La réalisation, par contre, est beaucoup plus aboutie.

 

Astérix et les Goths + GOSCINNY René & UDERZO André, Hachette, Hachette, 1963 : Premier album de type "voyage" de la série, qui inaugure le cycle des aventures d'Astérix et Obélix dans les pays voisins de la France/Gaule. Ca commence à être bourré d'astuces rigolotes (les répliques en caractères gothiques par exemple), par contre la réalisation est inexplicablement moins bonne que l'album précédent. La colorisation, notamment, est une vaste blague.

 

Astérix gladiateur ++ GOSCINNY René & UDERZO André, Hachette, Hachette, 1964 : Première aventure à Rome de la série. Globalement soigné, l'album s'évertue aussi à faire rire à chaque case par des situations ou des détails. Pour moi, c'est le premier vrai bon tome de la saga.

 

Astérix Légionnaire +++ GOSCINNY René & UDERZO André, Hachette, 1967 : Le premier album "politique" de la série parodie l'armée et le monde militaire, la rigueur martiale étant tournée en ridicule au profit de l'humour, du plaisir et de la solidarité. C'est également un des albums les plus drôles et les plus fins de la saga.

 

[Astérix] : le Bouclier arverne ++ GOSCINNY René & UDERZO André, Hachette, 1968 : Un épisode très drôle et récréatif sur la résistance à l'occupant.

 

Astérix aux Jeux olympiques + GOSCINNY René & UDERZO André, Dargaud/Hachette, 1968 : Les auteurs tentent de réitérer, avec ce pastiche du monde grec antique, le coup de maître réalisé avec l'Egypte dans Astérix et Cléopatre. Mais, à cause d'une intrigue un peu faible, d'une réalisation un peu scolaire, la sauce prend moins.

 

Astérix et le Chaudron ++ GOSCINNY René & UDERZO André, Dargaud/Hachette, 1969 : Un nouvel album politique, sur l'absurdité du pouvoir central dévolu à l'argent, qui fait bien le tour du sujet.

 

Astérix en Hispanie ++ GOSCINNY René & UDERZO André, Hachette, 1969 : Les deux compères repartent rendre visite à un de leurs voisins européens, ça faisait longtemps. Cet épisode espagnol est vraiment sympathique, drôle, récréatif.

 

[Astérix] : la Zizanie + GOSCINNY René & UDERZO André, Hachette, 1970 : Même si son scénario (un personnage extérieur vient semer le trouble au sein du village) va servir de canevas à plusieurs autres albums de la série, celui-ci est assez faible à tous égards.

 

Astérix chez les Helvètes ++ GOSCINNY René & UDERZO André, Hachette, 1970 : Un nouvel album de voyage européen ; celui-ci a bénéficié d'un soin particulier, les clins d'oeil anachroniques forumillent avec subtilité, et esthétiquement c'est peut-être le plus beau de toute la série.

 

[Astérix] : Le Domaine des Dieux +++ GOSCINNY René & UDERZO André, Hachette, 1971 : Très bel album "politique" sur les prétendues vertus civilisatrices de la colonisation. C'est sans doute (déjà) le dernier "grand album" de la série.

 

[Astérix] : Les Lauriers de César ++ GOSCINNY René & UDERZO André, Hachette, 1972 : Un épisode très drôle et assez sombre à la fois, fort bien réalisé, qui aborde notamment le rapport entre pouvoir et servitude.

 

[Astérix] : Le Devin ++ GOSCINNY René & UDERZO André, Hachette, 1972 : C'est La Zizanie, qui aborderait la question de la croyance, et en plus réussi : plus fin, plus drôle, mieux construit, plus joli.

 

Astérix en Corse + GOSCINNY René & UDERZO André, Hachette, 1973 : Quelques passages sont hyper drôles, certes, mais c'est à partir de cet album que la réalisation, la finesse du dessin, la richesse des détails, commencent à décliner.

 

[Astérix] : Le Cadeau de César + GOSCINNY René & UDERZO André, Hachette, 1974 : Un nouvel album politique, cette fois-ci sur les élus locaux et la propriété privée, dans une ambiance de municipales amusantes. Ca reste un peu anecdotique.

 

 

[Astérix] : La Grande Traversée ++ GOSCINNY René & UDERZO André, Hachette, 1975 : Un album de voyage, cette fois-ci aux confins de l'océan sur un nouveau continent (américain). C'est un peu foutraque mais très récréatif avec plein de belle blagues anachroniques.

 

[Astérix] : Obélix et compagnie ++ GOSCINNY René & UDERZO André, Hachette, 1976 : Peut-être l'album le plus politique de la série, décortiquant avec finesse la mécanique économique libérale. Par contre, la réalisation est vraiment faible.

 

Astérix chez les Belges GOSCINNY René & UDERZO André, Hachette, 1979 : Dernier album auquel a participé Goscinny (mort en 1977) et dernier album de voyage européen (si l'on excepte les Pictes). Rigolo par moments, pas passionnant dans l'ensemble.

 

[Astérix] : Le Grand Fossé UDERZO André, éditions Albert René, 1980 : Le style d'Uderzo sans Goscinny se pose déjà là : scénario plus archétypal (type Roméo & Juliette), davantage de féerie, moins d'enjeux idéologiques ou politiques. Eh bien résultat : un album sans grand intérêt.

 

[Astérix] : L'Odyssée d'Astérix UDERZO André, éditions Albert René, 1981 : Album de voyage au Proche-Orient sur fond de prospection pétrolière, joliment dépaysant.

 

[Astérix] : Le Fils d'Astérix UDERZO André, éditions Albert René, 1983 : Petit album "à domicile" assez marrant, qui commence à aborder les questions familiales et maritales d'Astérix et Obélix, qui deviendront une des obsessions d'Uderzo dans les derniers albums.

 

Astérix chez Rahazade UDERZO André, éditions Albert René, 1987 : Album de voyage exotique, repassant certaines étapes connues (Rome, Grèce, Proche Orient) jusqu'à la lointaine vallée du Gange, dans une ambiance de 1001 nuits. Sauf que le trait est forcé, l'aventure ennuyeuse, et l'on s'éloigne (définitivement) des canons de la série.

 

[Astérix] : La Rose et le Glaive UDERZO André, éditions Albert René, 1991 : Uderzo livre finalement un album politique puisqu'on aborde ici frontalement le féminisme. C'est bien sûr l'album symbole de la féminisation de la série depuis la mort de Goscinny, et s'il y a des passages rigolos, ça n'en reste pas moins très caricatural.

 

[Astérix] : La Galère d'Obélix UDERZO André, éditions Albert René, 1996 : Album d'aventures presque mythologique, où l'on commence à aborder tout doucement les rivages de l'invraisemblable, de l'incohérent et du ridicule.

 

Atelier Mastodonte + Collectif, Dupuis, 2014 : Gags à la planche auto-référencés dans l'univers d'un atelier BD avec Trondheim, Neel, Bianco... si vous connaissez bien l'édition de BD franco-belge, c'est rigolo.

 

Autre Monde (l') + RODOLPHE & MAGNIN, Dargaud (4 vol.), 1991-2012 : Steampunk vernien et onirique, fort bien réalisé.

 

Axolot + BAUD Patric & Co, Delcourt, 2014 : Tirée d'un blog, cette BD rassemble le gratin des blogueurs (Boulet, Montaigne, Long...) pour illustrer dans de courtes histoires des faits invraisemblables ou mal expliqués. Tout à fait récréatif.

 

Bakuman + OBA Tsugumi & OBATA Takeshi, Kana (18 vol. à ce jour), depuis 2010 [2009] : Manga sur le manga, avec deux lycéens aspirant à devenir mangaka, l'un au scénario, l'autre au dessin. C'est instructif et rigolo, mais je me suis quand même arrêté au sixième ou septième tome.

 

Batman year one ++ MILLER Frank & MAZZUCHIELLI David, Urban Comics, 2012 [1987] : Un des plus beaux Batman, tout simplement, qui arrive à une époque à la fois débarrassée de la naïveté d'après-guerre et pas encore contaminée par le réalisme fade et dégueulasse de la modernité.

 

Battle Pape KIRKMAN Robert & MOORE Tony, Stara, 2010 : Le pape est un super-héros gore. Tu le sens mon humour décalé ?

 

Belle mort (la) ++ BABLET Mathieu, Ankama, 2011 : Très belle SF post-apo, et première BD publiée pour l'auteur. Chapeau.

 

Berserk +++ MIURA Kentaro, Glénat (35 vol. à ce jour), depuis 1989 : Saga de dark fantasy de superbe réalisation à tous points de vue (précision du dessin, beauté des figures monstrueuses ou humaines, fluidité des mouvements et du découpage) mais qui tend à devenir un peu longue.

 

Binky Boy rencontre la Vierge Marie + GREEN Justin, Stara, 2011 [1972] : Récit absurde, crade et expérimental qui fonde un certain style indé américain ayant pu inspirer des gens comme Crumb ou Chris Ware.

 

Blacksad ++ DIAZ CANALES & GUARNIDO, Dargaud (5 vol. à ce jour), depuis 2000) : Superbe série de polars dont la finesse du dessin et la caractérisation animale des personnages restent les plus grands atouts.

 

Blast +++ LARCENET Manu, Dargaud (4 vol.), 2009-2014 : Le chef d'oeuvre de Larcenet. Conte social et histoire tragique, exécutée d'un noir et blanc de maître avec forte charge empathique.

 

Block 109 + BURGEAS & TOULHOAT, Akileos, 2011 : Uchronie militariste au dessin aride et rugueux. Il y a une vraie ambiance et un vrai style, mais ça ne m'a pas transporté.

 

Bludzee + TRONDHEIM Lewis, Dargaud, 2010 : Du gentil Trondheim habituel type Lapinot, c'est à dire des aventures fantastiques avec des animaux, agréable et rigolo. Et un scénario inventé au fur et à mesure, mais avec talent.

 

Bone + SMITH Jeff, Delcourt (9 vol.), 1991-2004 : Série américaine, parodie de fantasy. Correct, mais si on doit comparer à l'équivalent français qu'est Donjon, franchement y a pas photo.

 

Borgia ++ MANARA Milo & JODOROWSKY Alejandro, Drugstore (4 vol.), 2004-2010 : Saga familiale axée sur le pape Borgia et ses frasques (enfants illégitimes, assassinats, trahisons, incestes...). C'est absolument superbe, tant pour la peinture sans concession de l'époque dite "humaniste" noyée dans la crasse que pour le dessin de Manara, au sommet, qui parvient à faire de chaque case un tableau sans jamais figer l'action. Attention, c'est d'une violence confinant à l'insoutenable.

 

Bride stories ++ MORI Kaoru, Ki-oon (6 vol. à ce jour), depuis 2011 : Magnifique fresque historique se déroulant en Asie Centrale au milieu du XIXe siècle. Le dessin (notamment les détails des tissus et artisanats) est splendide.

 

Brigade chimérique (la) +++ GESS & LEHMAN Serge & COLIN Fabrice, L'Atalante, 2012 (intégrale) : Uchronie de super-héros européens. Le scénario parfait et le dessin en ligne claire moderne de Gess sont au diapason d'une idée de départ géniale.

 

Cancer and the city + MARCHETTO ACOCELLA Marisa, L'Iconoclaste, 2007 : Autofiction d'une dessinatrice de presse new yorkaise fashionista, atteinte d'un cancer du sein. Le ton de chich-litt débile contraste malicieusement avec le sujet, et surtout le découpage est très inventif, ne tombe jamais dans la facilité.

 

Carmen Cru ++ LELONG, Fluide Glacial, 1984-2008 (8 vol. à ce jour) : Courtes histoires humoristiques très noires mettant en scène une petite vieille retorse résistant au dérangement urbain. Du dessin à la mise en scène, c'est un fourmillement de détails sordides et attachants.

 

Chat du rabbin (le) ++ SFAR Johann, Dargaud (5 vol.), 2002-2006 : Jolie fable philosophique et religieuse au dessin envoûtant. Sans être bien original, c'est ce que j'ai préféré de Sfar, qui m'indiffère totalement la plupart du temps.

 

Chenille (la) ++ SUEHIRO Maruo, Le Lézard noir, 2010 : Manga ero-guro (érotico-horrifique) de Suehiro, d'une violence insoutenable, néanmoins beau et captivant.

 

Chercheur fantôme (le) + COUSIN Robin, Flblb, 2013 : Très chouette thriller scientifique en ligne claire non texturée.

 

Chi une vie de chat + KANATA Konami, Glénat (10 vol.), 2010-2013 : Manga hyper kawaii sur la vie d'un chaton. Mettez vos gosses devant.

 

Chroniques birmanes - DELISLE Guy, Delcourt, 2007 : Chroniques en une planche qui se passent en Birmanie (sans dèc) avec un angle "reportage". Je ne comprends pas ce que ça de si passionnant et je ne supporte pas le ton de cet auteur.

 

Chroniques de Jérusalem + DELISLE Guy – Delcourt, 2011 : Chroniques d'un voyage en terre risqué sous forme de "gags" en une planche. Fauve d'or à Angoulême sans que je comprenne pourquoi : pour moi c'est incroyablement plat.

 

Chronokids (les+ ZEP, STAN & VINCE, Glénat (6 vol. à ce jour), depuis 2008 : Gags uchroniques avec deux gamins qui remontent le temps grâce à leur téléphone portable. C'est chouette, vous pouvez mettre vos gosses devant.

 

Cinq-mille kilomètres par seconde + FIOR Manuele – Atrabile, 2010 : Vainqueur d'Angoulême 2011, fresque romanesque italienne joliment réalisée dans des gammes d'agrumes.

 

Clopinettes ++ GOTLIB & MANDRYKA, Dargaud, 2011 (prem. éd. 1970-1973 dans Pilote) : Jeux de mots pourris en gags à la planche. Grandiose.

 

Coeur glacé ++ DE MOOR Johan & DAL Gilles, Le Lombard, 2014 : Superbe récit existentialiste (et très pessimiste) sur l'absurdité du quotidien, avec des passages à l'esthétique bluffante.

 

Commissaire Toumi ++ RICARD Anouk, Sarbacane, 2008 : Toujours des personnages d'animaux anthropomorphes pour Anouk Ricard, et globalement les mêmes commentaires que pour Anna et Froga, cette fois-ci dans une parodie de polar whodunit.

 

Creepy ++ Delirium, 2012 : Anthologie superbe de la revue des années 1970, qui proposait d'excellents courts récits fantastiques et horrifiques par les plus grands dessinateurs américains en devenir.

 

Crocodiles (les) + MATHIEU Thomas – Le Lombard, 2014 : Saynettes "vécues" sur le sujet du harcèlement ordinaire. Ca ne peut que pousser à une certaine révolte et c'est bien réalisé.

 

Daytripper ++ MOON & BA, Urban Comics, 2012 : Beau récit déconstruit brésilien, dans lequel le protagoniste meurt à la fin de chaque épisode marquant de sa vie. Splendide procédé narratif, globalement émouvant.

 

De Cape et de Crocs, MASBOU Jean-Luc [Dessin] & AYROLES Alain [Scénario] – Delcourt (10 vol.), 1995-2013 : Je ne peux pas en dire grand chose, n'ayant lu qu'un tome sur dix (c'est Mika qui nous avait fait l'honneur de la chronique). De ce que j'ai vu, c'était génial.

 

Décalage (le) : Julius Corentin Acquefaques T6 + MATHIEU Marc-Antoine, Delcourt, 2013 : M. A. Mathieu expérimente dans cette série les extrémités narratives de la BD. Ici, les protagonistes ont un chapitre de retard sur l'histoire. C'est toujours assez renversant.

 

DJ Set ++ DAGSSON Hugleikur, Sonatine, 2013 : Recueil de dessins satiriques réalisés à partir de titres de chansons anglophones. Si vous ne connaissez pas encore l'Islandais Dagsson, autrement dit le dessinateur le plus violent, le plus flippant, le plus dérangeant et le plus utilisateur de Paintbrush au monde, eh ben, il serait temps.

 

Do androids dream of electric sheep -- PARKER Tony, Emmanuel Proust (6 vol.), 2011-2012 : Adaptation complètement foireuse du roman de P. K. Dick. Des tombereaux de texte, aucune mise en scène et un dessin moche, cela n'apporte rien à l'oeuvre de base, et ce n'est pas non plus de la BD.

 

Donjon Parade ++ SFAR Johann, TRONDHEIM Lewis & LARCENET Manu, Delcourt (5 vol.), 2000-2007 : Des histoires secondaires de la série Donjon, centrées sur les personnages de Marvin et Herbert. Comme d'habitude, c'est à crever de rire.

 

Donjon Zénith 

Repost 0
Published by Nico - dans Index des BD
commenter cet article