Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Massacre
  • Le Massacre
  • : " On a qu'à appeler ça Le Massacre alors. " Mickaël Zielinski, Nicolas Lozzi, mai 2009.
  • Contact

Recherche

5 avril 2015 7 05 /04 /avril /2015 17:53

-- = Blaaaaah

- = Inutile de perdre son temps

+ = Pourquoi pas

++ = Recommandé

+++ = Indispensable

 

   

 

 

 

Ajouts à l'index des romans :

 

Jour où j'ai raté le bus (le) + LUCIANI Jean-Luc, Rageot, 2006 : Roman jeunesse fort sympathique sur le handicap, qui tire son originalité d'être en grande partie raconté à la première personne.

 

 

 

Ajouts à l'index des films :

 

Social Network (the) ++ FINCHER David, 2010 : Biopic sur Mark Zuckerberg, créateur de Facebook. En contrepied parfait de l'attente qu'on peut avoir d'un film sur un jeune américain milliardaire, personnalité mondiale qui donne aux relations sociales leur site internet ultime, Fincher raconte un amour raté et une amitié ratée, la solitude du génie esthétisée en tons pauvres et cassants.

 

Astérix : le Domaine des Dieux ++ CLICHY Louis & ASTIER Alexandre, 2014 : L'esprit de la série est respecté, l'humour se concentre sur l'anachronisme, la technique d'animation est excellente, le scénario bien écrit intègre et même souligne le propos politique de l'album... bref, c'est la meilleure adaptation depuis Astérix et Cléopâtre (1968).

 

 

 

Ajouts à l'index des BD :

 

Astérix le Gaulois + GOSCINNY René & UDERZO Albert, Hachette, 1961 : Le premier album d'Astérix conserve une belle valeur patrimoniale et repose en majeure partie sur les calmebours, jeux de mots et anachronismes qui sont le véritable noyau de la série. Certains éléments pas encore figés détonnent par rapport aux futurs albums (Obélix en personnage très secondaire, notamment), le dessin est encore inégal et la colorisation fushia assez moche, l'intrigue est très simple, mais certaines situations sont vraiment drôles.

 

[Astérix :] la Serpe d'or + GOSCINNY René & UDERZO Albert, Hachette, 1962 : Selon mon souvenir, c'est le seul album d'Astérix construit comme un thriller et une enquête. La structure narrative est certes solide mais curieuse eu égard aux standards de la série ; l'album est également moins drôle que le précédent. La réalisation, par contre, est beaucoup plus aboutie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nico
commenter cet article

commentaires