Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Massacre
  • Le Massacre
  • : " On a qu'à appeler ça Le Massacre alors. " Mickaël Zielinski, Nicolas Lozzi, mai 2009.
  • Contact

Recherche

16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 10:37

Salut les aminches, je ne vous souhaite pas la bonne année, ça c'est réservé aux gentils blogs tandis que le mien, bon ben vous avez qu'à lire son nom si vous comprenez pas.

 

Constatez-vous depuis quelques mois que je parle de plus en plus rarement de BD ? Oui ? Non ? Vous vous en foutez ? Bon, en fait, ce n'est pas parce que j'en lis pas en ce moment. C'est parce que j'en lis beaucoup. La plupart du temps, au boulot, pendant ma pose, dans la réserve de la librairie (que l'on appelle pré-stock dans notre jargon, mais ça veut dire pareil), je me munis au préalable d'un art séquentiel portable que je consomme dans les vingt minutes imparties. Du coup, j'en lis parfois une dizaine par semaine et c'est trop long de faire un article pour chaque. Pour autant, je trouve que c'est gâché de pas en parler. C'est pourquoi j'ai eu l'idée de courts paragraphes passionnants et drôles qui pourront peut-être vous orienter dans vos envies ou, plus souvent, vous décourager de dépenser du temps et de l'argent pour des bouses innommables. Ainsi donc.

 

 

 

http://www.babelio.com/couv/cvt_The-end-of-the-fucking-world_4169.jpeg

The End of the fucking world de Charles Forsman (L'employé du moi) () : Une petite BD indé américaine volontiers trashouille avec une violence d'autant plus malsaine qu'elle tranche avec un dessin minimaliste en noir et blanc. Le scénario ressemble à peu près à celui de Sailor et Lula, et même si l'aspect général n'est pas franchement ce qui me fait le plus saliver, j'y ai retrouvé certains accents d'Adrian Tomine ou même de l'Islandais Dagsson qui me fascinent un peu. Ca tient sans doute au contraste déjà évoqué, à cette manière de malmener les corps de personnages paumés et d'installer un rire oblique plaqué sur le drame.

 

http://www.bedetheque.com/media/Couvertures/Couv_203390.jpg

Soufflevent (T1) de Andoryss & Colette (Delcourt)( ) : Une sorte de steampunk fortement influencé par La Croisée des Mondes de Pullman et sans doute beaucoup Miyazaki. La réalisation n'est pas trop dégueulasse mais le scénario est bateau et le conglomérat de personnages archi-rebattus ennuyeux au possible. Pas lu entier d'ailleurs.

 

 

http://www.bedetheque.com/media/Couvertures/GuideDeLaSurvieEnEntreprise_13052005.jpg

Le Guide de la survie en entreprise de Manu Larcenet (Fluie Glacial)( ) : Bon là sans surprise c'est un régal. Je n'avais jamais lu ce volume de Larcenet, qui fait partie de la branche purement humoristique de son boulot. Ca prend la forme de gags en deux ou trois planches toujours extrêmement drôles et bien foutues qui établissent un parallèle (facile, mais c'est voulu) entre le monde de l'entreprise et la jungle sauvage. J'ai trouvé ça franchement plus marrant que son Robin des bois et autres séries courtes de type Nic Omouk déjà lues par ailleurs.

 

 

http://p9.storage.canalblog.com/99/05/238754/91611076_o.jpg

Les Campbell (T1) de Munuera (Dupuis)( ) : Aventure, piraterie, et, voilà l'originalité du titre, vie de famille à tendance humoristique. Une sorte de croisement entre Le Scorpion et Les Sisters, et arrêtons là les comparaisons foireuses. C'est d'un classicisme outrancier, et j'ai tout oublié aussitôt après l'avoir lu (du moins, la moitié, suis pas allé plus loin). Dessin correct, scénario correct, un mauvais libraire vous dirait de filer ça à vos gosses.

 

 

http://montenlair.files.wordpress.com/2013/10/hp1.jpg

HP (T2) de Lisa Mandel (L'Association)() : En remplissant rigoureusement le cahier des charges de L'Assoc' (noir et blanc, dessin minimal, fluidité narrative) Lisa Mandel provoque une belle empathie avec cette chronique du milieu hospitalier psychiatriques des années 1970, alors en pleine mutation. Les saynettes sont pour la plupart réussies et illustrent un propos lucide aux tonalités variées : cela peut tour à tour être léger, dramatique, informatif, explicatif... Ajoutez à ça que le sujet m'intéresse, bon, ben voilà une charmante découverte qui me pousse à me procurer le premier volume.

 

 

http://www.bedetheque.com/media/Couvertures/199818_c.jpg

Naguère les étoiles (intégrale) de Bourhis et Spiessert (Delcourt)( ) : Voilà un gros pavé de parodie de Star Wars dont je n'ai pas tout lu car c'est trop épais. Tout l'humour de la chose consiste à transposer l'univers space opera dans le décors voisin de la fantasy médiévale. Même s'il y a des passages lourds et des jeux de mots pas toujours heureux (et je suis pourtant bon public de la chose), la bonne humeur générale incite à parcourir le volume, à y piocher pour trouver comment ont été parodiées certaines scènes emblématiques ; du coup c'est une BD, on va dire, de bonne compagnie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nico - dans De la bulle
commenter cet article

commentaires