Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Massacre
  • Le Massacre
  • : " On a qu'à appeler ça Le Massacre alors. " Mickaël Zielinski, Nicolas Lozzi, mai 2009.
  • Contact

Recherche

18 juin 2015 4 18 /06 /juin /2015 09:04

-- = Blaaaaah

- = Inutile de perdre son temps

+ = Pourquoi pas

++ = Recommandé

+++ = Indispensable

 

 

 

Ajouts à l'index des films :

 

Nos jours heureux + TOLEDANO Eric & NAKACHE Olivier, 2006 : Comédie nostalgique sur les colonies de vacances. Ca sentait le gros navet et c'est finalement une agréable petite douceur. 

 

Robocop ++ VERHOEVEN Paul, 1987 : Science-fiction policière, orientée action et gore. L'accent est mis sur la partialité potentielle de la violence légale, mais le personnage principal, robot encore affecté par son passé humain, amène une belle bouffée d'émotion. La mise en scène de Verhoeven est d'une beauté brutale.

 

 

 

Ajouts à l'index des BD :

 

 

Astérix Légionnaire +++ GOSCINNY René & UDERZO André, Hachette, 1967 : Le premier album "politique" de la série parodie l'armée et le monde militaire, la rigueur martiale étant tournée en ridicule au profit de l'humour, du plaisir et de la solidarité. C'est également un des albums les plus drôles et les plus fins de la saga.

 

[Astérix] : le Bouclier arverne ++ GOSCINNY René & UDERZO André, Hachette, 1968 : Un épisode très drôle et récréatif sur la résistance à l'occupant.

 

Astérix aux Jeux olympiques + GOSCINNY René & UDERZO André, Dargaud/Hachette, 1968 : Les auteurs tentent de réitérer, avec ce pastiche du monde grec antique, le coup de maître réalisé avec l'Egypte dans Astérix et Cléopatre. Mais, à cause d'une intrigue un peu faible, d'une réalisation un peu scolaire, la sauce prend moins.

 

Astérix et le Chaudron ++ GOSCINNY René & UDERZO André, Dargaud/Hachette, 1969 : Un nouvel album politique, sur l'absurdité du pouvoir central dévolu à l'argent, qui fait bien le tour du sujet.

 

Astérix en Hispanie ++ GOSCINNY René & UDERZO André, Hachette, 1969 : Les deux compères repartent rendre visite à un de leurs voisins européens, ça faisait longtemps. Cet épisode espagnol est vraiment sympathique, drôle, récréatif.

 

[Astérix] : la Zizanie + GOSCINNY René & UDERZO André, Hachette, 1970 : Même si son scénario (un personnage extérieur vient semer le trouble au sein du village) va servir de canevas à plusieurs autres albums de la série, celui-ci est assez faible à tous égards.

 

Astérix chez les Helvètes ++ GOSCINNY René & UDERZO André, Hachette, 1970 : Un nouvel album de voyage européen ; celui-ci a bénéficié d'un soin particulier, les clins d'oeil anachroniques forumillent avec subtilité, et esthétiquement c'est peut-être le plus beau de toute la série.

 

[Astérix] : Le Domaine des Dieux +++ GOSCINNY René & UDERZO André, Hachette, 1971 : Très bel album "politique" sur les prétendues vertus civilisatrices de la colonisation. C'est sans doute (déjà) le dernier "grand album" de la série.

 

[Astérix] : Les Lauriers de César ++ GOSCINNY René & UDERZO André, Hachette, 1972 : Un épisode très drôle et assez sombre à la fois, fort bien réalisé, qui aborde notamment le rapport entre pouvoir et servitude.

 

[Astérix] : Le Devin ++ GOSCINNY René & UDERZO André, Hachette, 1972 : C'est La Zizanie, qui aborderait la question de la croyance, et en plus réussi : plus fin, plus drôle, mieux construit, plus joli.

 

Astérix en Corse + GOSCINNY René & UDERZO André, Hachette, 1973 : Quelques passages sont hyper drôles, certes, mais c'est à partir de cet album que la réalisation, la finesse du dessin, la richesse des détails, commencent à décliner.

 

[Astérix] : Le Cadeau de César + GOSCINNY René & UDERZO André, Hachette, 1974 : Un nouvel album politique, cette fois-ci sur les élus locaux et la propriété privée, dans une ambiance de municipales amusantes. Ca reste un peu anecdotique.

 

Quai d'Orsay : chroniques diplomatiques ++ BLAIN Christophe & LANZAC Abel, Dargaud, 2010-2011 (2 tomes) : La réalisation de Blain est exceptionnelle : vive, précise, caustique, drôle. Sur le contenu, je suis un peu partagé entre l'intérêt évident de cette plongée dans le ministère des affaires étrangères et le portrait de De Villepin qui se révèle être l'hagiographie d'un leader charismatique et patriarcal.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nico
commenter cet article

commentaires