Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Massacre
  • Le Massacre
  • : " On a qu'à appeler ça Le Massacre alors. " Mickaël Zielinski, Nicolas Lozzi, mai 2009.
  • Contact

Recherche

20 mai 2015 3 20 /05 /mai /2015 11:18

-- = Blaaaaah

- = Inutile de perdre son temps

+ = Pourquoi pas

++ = Recommandé

+++ = Indispensable

 

 

Ajouts à l'index des films :

 

Jean de la lune + SCHESCH Stephan, 2012 : D'après un album jeunesse de Tomy Ungerer, conte science-fictif dans la tradition par exemple du Roi et l'Oiseau. Très beau esthétiquement, et c'est à peu près tout.

 

 

 

Ajouts à l'index des BD :

 

 

[Astérix :] Le Tour de Gaule d'Astérix +++ GOSCINNY René & UDERZO André, Hachette, 1965 : L'aventure incontournable qui met en scène les particularismes des régions et villes de France. La caricature de ces particularismes devient centrale, et Goscinny utilise mieux que jamais l'anachronisme pour souligner l'absurdité d'une liaison entre histoire contemporaine et histoire ancienne. Ah, et puis c'est l'apparition d'Idéfix.

 

Astérix et Cléopâtre +++ GOSCINNY René & UDERZO André, Hachette, 1965 : Peut-être la plus belle aventure de la saga. On s'éloigne ici de la caricature populaire (réservée aux voisins européens) : c'est plutôt un vaste pastiche de l'esthétique égyptienne antique. Pour ne rien gâcher, les trouvailles humoristiques, notamment par rapport au langage des hiéroglyphes, sont légion.

 

[Astérix :] Le Combat des chefs + GOSCINNY René & UDERZO André, Hachette, 1966 : L'album du fameux "coup du menhir" est aussi celui qui caricature les collabos (associés ici aux gallo-romains) et montre la détresse d'une communauté lorsque son chef spirituel (Panoramix) tombe dans la folie. Il y a plein de trouvailles rigolotes et la personnalité d'Obélix prend de l'épaisseur mais cela reste pour moi une aventure mineure de la saga.

 

Astérix chez les Bretons +++ GOSCINNY René & UDERZO André, Hachette, 1966 : Sans doute le plus emblématique des albums de voyages européens d'Astérix, pastichant les moeurs de nos voisins. Ici ce sont les blagues sur la langue (anglaise) qui sont particulièrement savoureuses, mais l'album entier est parcouru d'un foisonnement de références et de détails qui en font le plus abouti du genre dans la saga.

 

Astérix et les Normands + GOSCINNY René & UDERZO André, Dargaud, 1966 : C'est l'album dans lequel sont "fixés" la charte graphique définitive ainsi que pas mal de récurrences, et par ailleurs le sujet (la peur et le courage) pouvait être intéressant. Pourtant, c'est assez oubliable.

 

 

Ajouts à l'index des jeux vidéo :

 

Lands of Lore 2 : les Gardiens de la Destinée [Lands of lore : Guardians of destiny] ++ Westwood, 1997 : RPG de fantasy affublé d'un moteur 3D atroce incrusté d'objets 2D et d'acteurs filmés. Et pourtant, malgré cette tare technique, les ambiances (graphiques, esthétiques, musicales) sont fabuleuses, l'univers totalement original est envoûtant.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nico
commenter cet article

commentaires